L’enseignement supérieur ne devrait pas engendrer des frais bancaires et des dettes plus élevés


Par Angela Dzinas


Selon une étude menée en 2012 par le Consortium canadien de recherche sur les étudiants universitaires, près de neuf étudiants canadiens de premier cycle sur dix ont une carte de crédit; et bien que la majorité des étudiants gèrent bien leur crédit, une minorité assume un solde impayé moyen de 3 444 $.

Si vous êtes un étudiant, les cartes de crédit peuvent vous offrir la commodité; cependant, les soldes impayés élevés peuvent rapidement devenir un problème et un obstacle à la poursuite des études. L’enseignement supérieur ne devrait pas engendrer des frais bancaires et des dettes plus élevés.

Figurez sur le tableau d’honneur grâce à ces conseils sur les cartes de crédit!

  1. Méfiez-vous des taux introductifs

    Regardez au-delà des taux introductifs. Envisagez tout, de la durée du taux initial aux transactions admissibles, en passant par le taux d’intérêt après l’expiration de la période introductive et les frais de carte de crédit. Le meilleur conseil – lisez les clauses à petit caractères et faites vos recherches!

  2. Utilisez une seule carte de crédit

    Ce n’est pas sorcier… nous aimons tous le plastique; cependant, vous n’avez besoin que d’une seule carte de crédit pour solidifier votre cote de crédit. Un trop grand nombre de cartes peut conduire à la tentation et augmenter le risque de problèmes financiers plus tard.

  3. Payez le solde total et payez à temps

    Nouvelle-éclair! Une carte de crédit n’est pas une source de revenu supplémentaire – soyons réalistes! Les paiements tardifs restent dans votre dossier de crédit pendant sept ans. Ce détail est important, car une mauvaise cote de crédit peut nuire à votre capacité d’obtenir un prêt pour faire des achats futurs, comme votre première voiture, votre appartement ou l’emploi idéal.

  4. Évitez les avances de fonds

    Contrairement aux achats, les avances de fonds ne sont pas assorties d’un délai de grâce. Vous commencez à payer des intérêts tout de suite. Si vous êtes dans le pétrin, assurez-vous de rembourser votre solde dès que vous le pouvez.

  5. Choisissez la bonne carte pour vous

    au nombre des facteurs à prendre en considération, citons : les frais, les taux d'intérêt et l’utilisation prévue de la carte. Magasinez pour trouver les meilleurs taux et options.